Banque nationale suisse

Evaluer la didactique d’une discipline

Comment évaluer une offre telle qu’iconomix, qui englobe divers formats didactiques, tels que fiches de travail, jeux éducatifs ou encore unités d’enseignement complètes?

En raison de cette variété, mais aussi du fait de l’hétérogénéité du groupe cible, à savoir les élèves du degré secondaire II, il serait fort difficile de montrer l’effet d’iconomix dans son ensemble. Cela serait même contraire à la flexibilité d’utilisation qu’iconomix entend incarner dans la pratique.

C’est pour cette raison que nous renonçons à une évaluation complète d’iconomix et que nous nous concentrons sur la qualité des différentes unités d’enseignement. Chaque unité d’enseignement est évaluée, soit à la suite d’un changement, soit dans le cadre de son développement continu.

Nous procédons dans un premier temps à deux limitations: d’une part, nous analysons individuellement l’effet des offres partielles (proposées au sein de chaque unité d’enseignement) et, d’autre part, nous évaluons un sous-secteur spécifique relativement homogène du degré secondaire II, étant donné que chaque unité d’enseignement est destinée à un certain type d’école et de branche.

Dans un second temps, nous apportons une troisième restriction. Nous renonçons en effet à une évaluation sommative, pour la raison suivante: iconomix met à la disposition des enseignants une palette de ressources didactiques bien documentées et de haut niveau. L’utilisation de ces ressources dans les cours relève cependant de la responsabilité de l’enseignante ou de l’enseignant, qui a été formé(e) et s’est spécialisé(e) dans ce domaine. iconomix les aide notamment en donnant des conseils didactiques, en fournissant des tutoriels, et en proposant des ateliers organisés sur une base d’égal à égal, mais l’organisation proprement dite du cours incombe à l’enseignante ou à l’enseignant. C’est pourquoi il est peu pertinent pour la pratique de montrer l’effet d’une unité d’enseignement idéale, réalisée au prix de gros efforts.

Nous ne mettons donc pas l’accent sur l’effet d’une unité d’enseignement prouvé par des méthodes scientifiques, mais nous nous servons de l’évaluation formative pour améliorer progressivement la qualité didactique de nos ressources dans le cadre d’un processus itératif. Nous investissons chaque année à cette fin près de 10% de nos moyens d’exploitation.

Coopération entre science et pratique

Cycle de recherche et de développement dans le cadre de la recherche orientée par la conception (approche design-based research, DBR)

Instruments et méthodes

Pour procéder à l’évaluation didactique d’iconomix, les quatre méthodes suivantes sont utilisées:

  • Premièrement, nous suivons l’approche de type DBR. Elle comprend des tests en classe, tels que vidéographie, observation des participants et entretiens qualitatifs. Nos partenaires d’évaluation sont des spécialistes en pédagogie travaillant pour des universités suisses, qui ont de l’expérience dans la recherche orientée par la conception. Dans la mesure du possible, les résultats sont publiés sous forme d’articles dans des revues scientifiques.
  • Deuxièmement, nous demandons à des évaluateurs professionnels indépendants comme l’Education Alliance Finland (EAF) de contrôler et de certifier en particulier nos ressources didactiques numériques. L’EAF évalue par exemple les activités des élèves par rapport aux objectifs didactiques, la qualité pédagogique de l’enseignement et l’engagement des élèves dans leur formation. A l’issue de cette procédure, l’EAF délivre un compte rendu et un certificat. Les principales conclusions du compte rendu sont présentées sur Internet.
  • Troisièmement, nous travaillons en étroite collaboration avec des experts en didactique renommés de hautes écoles suisses pour élaborer les fiches de travail, qui constituent l’essentiel de chaque unité d’enseignement. Ces experts nous font des recommandations détaillées sur les projets de fiches soumises par iconomix, que nous nous efforçons, de mettre fidèlement en œuvre.
  • Quatrièmement, pour les unités d’enseignement plus complexes, nous effectuons des essais pilotes avant de les mettre en application à plus grande échelle. Ainsi nous sommes à même d’identifier et de résoudre des problèmes qui n’ont pas été repérés lors de la phase conceptuelle. Pendant la durée d’une phase pilote, qui peut durer un an, voire plus, l’unité d’enseignement porte la mention «version bêta».

Documents de référence

L’innovation, son impact sur iconomix (43 KB)
Catalogue d’iconomix 2019
Euler, D., and Kühner, P. (2017): «Problem-Based Assignments as a Trigger for Developing Ethical and Reflective Competencies.» (817 KB)
Interdisciplinary Journal of Problem-Based Learning, 11(2).