Enquête sur les moyens de paiement 2020

À l’automne 2020, la BNS a mené sa deuxième enquête représentative sur les moyens de paiement. À cette occasion, quelque 2 100 personnes domiciliées en Suisse ont été interrogées sur leurs habitudes de paiement. Les résultats de l’enquête révèlent une progression notable des moyens de paiement sans cash au détriment du numéraire.

Dans le cadre de l’enquête sur les moyens de paiement 2020, environ 2 100 personnes domiciliées en Suisse ont été interrogées individuellement sur leurs habitudes de paiement et les raisons motivant leurs choix. En outre, il a été demandé aux personnes sondées de tenir pendant sept jours un journal de leurs paiements non récurrents (par exemple, dépenses au supermarché ou au restaurant). À la fin de la semaine concernée, les personnes interrogées ont également été invitées à fournir des indications sur leurs dépenses récurrentes, telles que le paiement de leur loyer ou de leur primes d’assurance.

Progression des paiements sans numéraire

Par rapport à 2017, les résultats de l’enquête sur les moyens de paiement 2020 montrent une progression notable des paiements sans numéraire au détriment des espèces. La plupart des personnes sondées estiment que cette tendance se poursuivra dans les années à venir.

Deux raisons expliquant cette évolution ont été identifiées dans le rapport sur l’enquête: d’une part, la population apprécie aujourd’hui davantage les innovations dans le domaine des moyens de paiement scripturaux, qu’elle juge plus conviviaux. D’autre part, la pandémie de Covid-19 a encore accéléré les changements observés dans l’utilisation des moyens de paiement.

Les résultats en détail

En ce qui concerne l’utilisation concrète des moyens de paiement, les résultats de l’enquête montrent que le numéraire et la carte de débit sont les modes de paiement les plus répandus. Parmi les personnes interrogées, 97% déclarent avoir des espèces dans leur porte-monnaie ou à la maison, et 92% sont titulaires d’une carte de débit. Comme cela était déjà le cas en 2017, le numéraire est le moyen de paiement le plus fréquemment utilisé (en nombre de transactions); toutefois, sa part dans le total des montants payés a reculé, passant de 70% à 43%. Les paiements par carte de débit et de crédit ont en revanche augmenté depuis 2017, leurs parts étant passées respectivement de 22% à 33% et de 5% à 13%. Si l’on se base sur le montant des paiements non récurrents, la carte de débit devance même le numéraire comme principal moyen de paiement. Les virements on line sont de loin le moyen de paiement le plus utilisé pour régler les dépenses récurrentes. L’utilisation des applications de paiement a, comme celle des cartes de débit et de crédit, fortement augmenté: en 2020, 40% des personnes sondées ont déclaré avoir recours à une application de paiement, contre seulement 11% en 2017.

Les principales conclusions de l’enquête sur les moyens de paiement sont présentées dans l’extrait de la conférence de presse proposé ci-après. La conférence de presse dans son intégralité est disponible ici.

Extrait de la conférence de presse concernant l’enquête sur les moyens de paiement (en allemand)

Comment Iconomix aborde ce sujet concrètement?

Vidéo didactisée «Fintech: paiement»

Le bloc «Fintech: paiement» thématise le développement de possibilités de paiement, discutant des atouts et inconvénients de chacune.

Module «Que sais-je de l’argent?»

Ce module lié à un journal sur la BNS apporte des éclaircissements sur des sujets tels que la stabilité des prix, le paiement sans numéraire, les taux de change et la politique monétaire.

Daniela Waser
Article de:
Daniela Waser
créé le 23.06.2022
changé le 23.06.2022