Existe-t-il un «Röstigraben» en matière de compétences financières?

Les connaissances financières des élèves francophones diffèrent-elles de celles des élèves germanophones? Les aspects culturels jouent-ils un rôle en la matière? Une étude de 2017 apporte des réponses.

Une étude menée en 2017 par Martin Brown (Université de Saint-Gall), Caroline Henchoz (Université de Fribourg) et Thomas Spycher (Université de Saint-Gall) se penche sur les connaissances financières des jeunes en Suisse. Elle analyse les réponses fournies par des élèves de 9e année du canton de Fribourg à dix questions de nature financière. Ces dix questions, déjà utilisées dans des études précédentes, ont fait leurs preuves pour mesurer le niveau d’éducation financière.

Contexte

Outre les questions permettant d’évaluer les connaissances financières, les auteurs de l’étude déterminent des caractéristiques telles que la propension au risque, les normes sociales ou l’éducation financière. Le choix s’est porté sur le canton de Fribourg car il s’agit d’un canton bilingue (français et allemand). Les élèves provenant toutes et tous du même canton, les différences tenant à la législation ou aux institutions devraient ainsi être marginales.

Cette constellation particulière permet d’identifier des différences uniquement sur la base de la langue. Les auteurs de l’étude partent du principe que la langue représente un facteur culturel décisif et qu’elle peut donc expliquer les différences observées entre les élèves francophones et germanophones.

Dans le cadre de l’étude, la culture est définie comme «les positions, les normes et les préférences partagées par un groupe et transmises de façon pratiquement inchangée d’une génération à l’autre». Ces éléments ont un impact sur les compétences financières.

Influence de la culture

L’étude conclut qu’en moyenne, les élèves germanophones sont en mesure de répondre correctement à une question de plus que les élèves francophones. La culture semble donc avoir une influence significative sur les compétences financières. À noter que les garçons ont fourni une réponse correcte de plus que les filles. Cette différence entre les genres s’observe aussi dans les études menées auprès de personnes adultes.

L’étude révèle que les élèves interrogés n’ont guère eu de mal à répondre aux questions portant sur les rabais et la diversification des risques. Les questions concernant le taux d’intérêt et l’inflation leur ont par contre causé des difficultés: un tiers seulement des élèves y ont répondu correctement.

Les questions concernant les caractéristiques telles que la patience, la propension au risque ou l’éducation financière permettent également de tirer des conclusions intéressantes: les élèves francophones reçoivent généralement de l’argent de poche plus tard que les élèves germanophones et ont moins souvent un compte bancaire personnel.

D’après l’étude, la socialisation financière, notamment le moment auquel un enfant commence à recevoir de l’argent de poche de ses parents, influence beaucoup plus les connaissances financières que d’autres facteurs tels que la propension au risque ou les positions sur l’argent. Cette socialisation financière étant étroitement liée à la culture, elle représente également le canal par lequel cette dernière exerce l’influence la plus forte sur les compétences financières.

Conclusion

Confortant les recherches menées jusqu’à présent, l’étude conclut que deux facteurs accroissent les connaissances financières. Il s’agit de la patience et de l’autonomie dans les décisions financières. Elle débouche aussi sur une nouvelle conclusion: la socialisation financière dépend dans une large mesure de la culture et peut avoir une influence qu’il ne faudrait pas négliger. Cela montre l’importance de tenir compte du contexte culturel dans les programmes de formation financière.

Comment Iconomix aborde ce sujet concrètement?

Module «Connaissances financières»

Le module «Connaissances financières» couvre des thématiques importantes de la formation financière de base du Secondaire II; le tout de manière ludique grâce à un challenge en ligne.

Module «Compétences numériques en finance»

Via les trois cas pratiques «Online shopping», «Online budgeting» et «Online gaming», le module «Compétences numériques en finance» permet de présenter trois champs d’action en ligne importants pour les jeunes.

Module «Argent et bonheur»

Le jeu «Ciao CASH» aborde les questions suivantes: Comment gérer son argent? Quels sont les dangers de l’endettement?

Module «Comment établir son budget?»

Dans le module «Comment établir son budget?», l'accent est mis sur la composition du budget des ménages via des profils différents: de la personne seule à une famille.

Cet article provient des archives du blog d'Iconomix. Il est paru pour la première fois en allemand le 18 août 2017 et a été légèrement adapté.

Daniela Waser
Article de:
Daniela Waser
créé le 14.07.2022
changé le 15.07.2022