Banque nationale suisse

Organe responsable

Les banques centrales prennent des décisions riches en conséquences pour la population. Du point de vue de la politique économique, il est donc utile que le plus grand nombre de personnes puissent, autant que faire se peut, comprendre les réflexions et les décisions des banques centrales, de même que les principes de base de l’économie. En Suisse, où les citoyens sont régulièrement appelés à se prononcer sur des questions économiques complexes à tous les échelons de l’Etat, il est particulièrement important que le public ait des connaissances élémentaires du fonctionnement de l’économie.

La Banque nationale suisse (BNS) entend contribuer à la transmission des connaissances de base. En 2007, à l’occasion de son centenaire, elle a ainsi mis en place le projet iconomix. L’offre de formation iconomix s’inscrit dans un engagement durable en faveur de la formation économique. Fruit d’un travail de longue date, cet engagement a débuté dès 1984 avec la création du Centre d’études de Gerzensee.

L’offre d’iconomix a pour objectif principal de soutenir les enseignants du degré secondaire II dans la transmission de compétences favorisant la compréhension de processus économiques. Elle contribue en outre à l’expertise économique des enseignants en leur proposant des cours de formation et de perfectionnement. Enfin, elle vise à donner un nouvel élan à l’enseignement de l’économie et à le rendre plus moderne et plus attrayant.

Les principaux établissements de formation du degré secondaire II sont les gymnases, les écoles de culture générale, les écoles de maturité professionnelle et les écoles professionnelles. Environ 95% des jeunes en Suisse, soit quelque 330 000 élèves au total, suivent les cours du degré secondaire II. Le nombre d’enseignants qui donnent des cours dans les branches économiques et sociales à ce niveau dépasse 4000.

Pourquoi les banques centrales attachent-elles de l’importance à la formation économique de base?

Les banques centrales prennent des décisions riches en conséquences pour la population. Elles doivent donc s’assurer que le public soit en mesure de comprendre leurs réflexions et leurs décisions. Aussi ont-elles tout intérêt à ce que les gens saisissent les interdépendances économiques fondamentales. C’est pourquoi beaucoup de banques centrales contribuent à transmettre ces connaissances de base. Les banques centrales qui partagent ce point de vue s’engagent dans le secteur de la formation. Elles approchent les écoles et les enseignants et coopèrent étroitement avec des acteurs de l’économie privée et de la société civile – à l’instar d’iconomix en Suisse.

Carlos Lenz et Manuel Wälti, BNS: «La Banque nationale investit dans la formation» - dievolkswirtschaft.ch/

Article La Vie économique 8–9 / 2017

Thomas Jordan, Président de la Direction générale de la BNS: «10 ans et toujours en pleine forme» - www.iconomix.ch/

Message aux lecteurs du catalogue iconomix 2017/2018 à l'occasion du lancement du nouveau site d’iconomix durant la dernière quinzaine de juillet 2017

Jean-Pierre Roth (ancien président de la Direction générale de la Banque nationale): iconomix – A la découverte de l’économie - www.snb.ch/

Exposé présenté à l’occasion de la conférence de presse sur le nouvel outil de formation de la BNS, Berne, 31 octobre 2007

Centre d’études de Gerzensee - www.szgerzensee.ch/