Trois questions à Yannick Zufferey

Digitalisation de l’enseignement: un exemple pratique

A l’heure où le digital entre de plus en plus dans les salles de classe, les expériences vécues par d’autres enseignants sont primordiales. Découvrez avec nous le travail réalisé par un enseignant jurassien.

Le concours boursier organisé par TTC, le magazine économique de la RTS, permet à des milliers de Romands d’enfiler, durant un mois, le costume d’un boursicoteur. Une occasion saisie par Yannick Zufferey, enseignant au Centre jurassien d'enseignement et de formation (CEJEF), pour tester de manière concrète différents outils numériques.

Iconomix: Dans l’interview que Pierre Dillenbourg avait accordé à Iconomix en juin 2021, il relevait l’importance de ne pas «faire du digital pour faire du digital». Comment faut-il donc concrètement intégrer le numérique dans l’enseignement afin qu’il représente une vraie plus-value?

Yannick Zufferey: Il est essentiel de toujours donner du sens au travail transmis aux élèves. Pour cela il faut que les outils utilisés soient faciles à mettre en pratique et qu’ils mettent en activité les élèves et, si possible, via une activité proche de leur quotidien. L’expérience réalisée avec mes élèves dans le cadre du concours de TTC m’a montré que la majorité des élèves apprécient un mode de fonctionnement qui les rend autonomes… compétence aussi fort utile en vue de leur future activité professionnelle.

Dans le cadre de votre CAS en éducation numérique, vous avez réalisé avec vos élèves un travail pratique basé sur le concours boursier TTC.  Quels outils avez-vous utilisé avec vos élèves et que vous ont-ils apporté?

Pour moi, il était important que chaque outil ait à sa fonction propre:

  1. La plateforme de «Swissquote» a servi de support pour obtenir, dans une démarche d’apprentissage par la découverte, les informations économiques nécessaires et a permis à mes élèves d’appréhender les vraies conditions d’un marché boursier.
  2. «Padlet» a joué le rôle de support pédagogique. C’est en effet via cet outil que je transmettais les consignes et autres informations utiles à mes élèves et que, eux, déposaient les travaux à rendre (posters explicatifs, exposé des stratégies déployées et rapport final).
  3. «Microsoft Teams» nous a permis de communiquer.
  4. «Piktochart» était orienté vers l’aspect design afin que les élèves puissent créer des présentations plus originales et des posters plus élaborés.
  5. Enfin «Microsoft Forms» a permis, au terme de l’expérience, d’évaluer la démarche acomplie. 

Mes élèves ont trouvé cette expérience très positive (jeu TTC fort apprécié, travail de groupe permettant une plus grande créativité et une meilleure répartition des tâches à effectuer, mise en pratique, autonomie, travail à son propre rythme, découverte d’outils numériques). 
Pour eux, le principal  point à améliorer serait l’utilisation de la plateforme «Swissquote» qu’ils ont trouvé difficile d’accès. 

Cette formation vous a permis de découvrir et tester de nouveaux modes d’enseignement et de collaboration. C’est un point de départ mais, comme lorsque l’on emménage dans une nouvelle maison, le déménagement est un premier pas. Encore faut-il, pour se sentir vraiment chez soi, s’installer dans la durée. Comment voyez-vous la suite?

Cette démarche pédagogique s’est effectivement passée comme lors d’un déménagement. En effet, il ne sert à rien de tout changer d’un coup et il faut apprendre à vivre, petit à petit, avec ces outils numériques. Et surtout faire preuve d’auto-critique et entrer dans un processus d’amélioration permanente. C’est la raison pour laquelle je vais, dans un proche futur, tester cette démarche basée sur la mise en activité et la confrontation au monde réel dans d’autres branches comme la comptabilité.
Quant aux enseignements tirés pour mes prochaines expériences en classe, il a mis en évidence la nécessité d’un mix pédagogique entre frontal et mise en activité des élèves. Il est également très important de bien se demander dans quel contexte quel outil est le plus adapté.  J’ai également beaucoup apprécié ce rôle de coach qui permet d’individualiser les apports.
Enfin, il faut toujours garder en tête que, dans ce genre de démarche, l’apprentissage par l’erreur se fait aussi bien du côté des élèves… que du côté de l’enseignant.

Yannick Zufferey enseigne au Centre jurassien d'enseignement et de formation (CEJEF) au sein de la division commerciale. Il a réalisé au cours de l’année 2021/2022 un CAS sur le «Numérique en formation professionnelle» basé sur les thématiques suivantes: environnement numérique et droit numérique.

Comment Iconomix aborde ce sujet concrètement?

Marché et formation des prix

Le «Jeu la corbeille» aborde des concepts de base comme la formation des prix sur les marchés, l’équilibre de l’offre et de la demande, le gain d’échange ou l’efficience du marché.

Boîte à outils

Liens vers une panoplie de ressources numériques destinées à faciliter la préparation de vos cours.

Pour en savoir plus

Portrait von Sébastien Bétrisey
Article de:
Sébastien Bétrisey
créé le 24.02.2022
changé le 02.10.2022