Banque nationale suisse
Espérance de vie: 100 ans
Recommandations
()
206 Visites
Espérance de vie: 100 ans
vendredi 09 novembre 2018

Une espérance de vie de 100 ans n'est pas seulement associée à des problèmes, mais aussi à des opportunités. C'est ce que montre un livre devenu un best-seller au Japon: «The 100-Year Life».

Source: Pixabay – cegoh (CC)

En 2016, le livre «The 100-Year Life» sur la longévité et le changement social a été publié en anglais. Le livre de Lynda Gratton et Andrew Scott, deux professeurs de la célèbre London Business School, n'a pas connu un succès immédiat.

Ce n'est que lorsque le livre a été traduit en japonais que les ventes ont grimpé en flèche. Ce livre a effet abordé un sujet sensible au Japon et a déclenché un débat public dans ce pays où l'espérance de vie est la deuxième plus élevée au monde.

Le problème

Le livre suggère que les individus, les institutions et les gouvernements doivent se préparer d'urgence au moment où la majorité de la population atteindra l'âge de 100 ans. Les auteurs du livre soulignent aussi que la longévité n'est pas seulement un problème, mais aussi une opportunité si les bonnes mesures sont prises.

Le problème de la longévité s'exprime par le fait qu'une population vieillissante doit toucher une pension pendant une période de plus en plus longue après la retraite. Si, dans le même temps, le nombre d'années d'activité professionnelle reste constant, il sera de plus en plus difficile pour les salariés de financer eux-mêmes leur pension.

Par conséquent, les employés d'aujourd'hui devraient travailler plus longtemps et verser un pourcentage plus élevé de leur revenu à leur caisse de retraite. Le message principal du livre est le suivant: l'augmentation de la durée de la vie professionnelle rend nécessaire l'adaptation du mode de vie. Voici à quoi pourraient ressembler certains de ces ajustements.

Plus de flexibilité dans la vieillesse

À l'avenir, nous devrons nous éloigner du parcours de vie en trois étapes: l'éducation, la vie active et la retraite. Une formation ponctuelle ne suffira guère pour 60 ans, car nos métiers vont évidemment évoluer au cours de ce laps de temps. Au lieu de cela, nous devrons continuer à nous former en permanence. Dans ce contexte et selon les auteurs, les universités et autres écoles seront obligées d'adapter leurs offres et de les diffuser par des canaux plus opportuns, comme les cours en ligne. 

Si les générations futures doivent travailler jusqu'à l'âge de 80 ans, cela exige une bonne santé à un âge avancé. Pour ce faire, les personnes âgées devraient être soulagées de la charge que représente l'exercice de leurs activités professionnelles. Cela peut être fait, par exemple, par de nouvelles technologies comme les robots.

Comme on ne peut pas s'attendre à ce que tout le monde fasse le même travail à un âge avancé, les auteurs préconisent une plus grande souplesse dans la structuration des mesures: toute personne qui se sent en bonne santé et en forme pendant la vieillesse devrait pouvoir travailler 5 jours par semaine. Par contre, si une semaine de 5 jours est trop exigeante pour vous, vous devriez avoir la possibilité de réduire votre temps de travail hebdomadaire. Selon les auteurs, la situation est similaire pour l'âge de la retraite: l'âge uniforme de la retraite devrait être remplacé par un modèle à plusieurs étapes.

La vidéo suivante montre comment vous pouvez vous préparer pour 100 ans de vie:

Video
The 100-Year Life
Japon: les chances d'un vieillissement de la population

Le Japon enregistre des taux de natalité en baisse depuis des années, alors que le taux de mortalité est en constante augmentation. En conséquence, le pays connaît de plus en plus de pénuries de main-d'œuvre et le coût des soins pour les personnes âgées a fortement augmenté.

Dans ce contexte, le livre de Lynda Gratton et Andrew Scott a été très bien accueilli et a déclenché un débat public. En conséquence, le pays a pris les premières mesures: l'industrie manufacturière japonaise a donc profité de l'évolution démographique actuelle pour produire de nouvelles technologies. Ces investissements visaient à remédier aux problèmes posés par le vieillissement de la population japonaise.

Au fil du temps, le Japon est devenu un leader sur le marché de la fabrication de robots et d'exosquelettes. Ces deux produits sont de plus en plus intégrés dans la vie professionnelle quotidienne et permettent de pallier la pénurie de main-d'œuvre. Les robots de manière directe - et la technologie de l'exosquelette - vont permettre aux Japonais de travailler plus longtemps.

Lynda Gratton et Andrew Scott. The 100-Year Life: Living and Working in an Age of Longevity (avril 2016). 

Pour en savoir plus
× Nous avons bien reçu votre commentaire et vous en remercions. Il a été traité avec succès.

Commentaires

Nombre de caractères restants: 800
captcha

Aucun commentaire n'a encore été publié sur cette page.

Formulez le premier commentaire.