Banque nationale suisse
L’optimum du cadeau
Les hommes et l’économie
()
132 Visites
L’optimum du cadeau
lundi 04 décembre 2017

Quel cadeau maximisera l’efficacité de la transaction?

Source: pixnio

Dans le Cadeau des Rois Mages, Della coupe des boucles de sa chevelure afin d’acheter à son époux, Jim, la chaîne manquant à sa montre en or. Jim, lui, vend sa montre en or pour offrir à son épouse des peignes en écaille de tortue marine. La transaction rappelle le sophisme de la vitre cassée: augmentation de la production mais mauvaise allocation des ressources. A la différence qu’ici, l’amour généré par le sacrifice de l’autre a compensé la perte sèche de chacun. Au contraire, si Della et Jim s’étaient offert le montant permettant de s’acheter les biens de leur choix, le couple aurait peut-être rompu… malgré une meilleure efficacité économique de la transaction.

L’économiste Greg Mankiw explique cette dynamique à l’aide de la théorie des «signaux». L’asymétrie d’information liée à l’amour que chacun porte pour l’autre provoque la rupture. Les protagonistes ne s’étant pas investis dans le choix du cadeau, ils ont envoyé un signal négatif à leur conjoint. Ce qui ne se serait probablement pas ressenti de manière aussi forte dans le cas d’un parent proche, dont l’amour n’est plus à prouver.

La situation devient plus délicate pour une personne que l’on connaît moins: ses préférences nous sont inconnues et l’argent n’est pas acceptable socialement. Selon une étude de Joel Waldfogel, ces transactions «engendrent en moyenne 20% de satisfaction en moins que les objets que nous nous achetons nous-mêmes». Les pires offreurs étant les beaux-parents. Reste la solution la plus proche de l’argent: la carte cadeau. Facile, pratique…efficace? Selon le New York Times, au-delà du peu d’implication dans le cadeau, pratiquement 20% de ces cartes ne sont jamais utilisées.

Au final, la valeur du cadeau dépend de la relation entre l’offreur et la personne qui le reçoit. L’économiste Alex Tabarrok la décrit ainsi: «Nous avons plusieurs personnalités en nous. Si vous désirez satisfaire l’économiste, offrez-moi de l’argent. Si vous désirez vous adresser à mon côté sauvage, utilisez votre imagination». Pour satisfaire notre côté économiste, Tabarrok et son collègue Tyler Cowen nous proposent un conte de Noël au sujet du cadeau idéal:

Video
Marginal Revolution University. Economist's Christmas

Marginal Revolution University - Economist's Christmas (05.12.2016)

Joyeuses fêtes de fin d’année!

Blog apparenté
Pour en savoir plus

Cet article est une contribution d’un invité. Son contenu n’engage que la responsabilité de l’auteur.

× Nous avons bien reçu votre commentaire et vous en remercions. Il a été traité avec succès.

Commentaires

Nombre de caractères restants: 800
captcha

Aucun commentaire n'a encore été publié sur cette page.

Formulez le premier commentaire.