Banque nationale suisse
La révolte des premiers de la classe
Emploi, revenus et conjoncture
Recommandations
()
275 Visites
La révolte des premiers de la classe
vendredi 24 novembre 2017

Pourquoi de plus en plus de diplômés des Hautes écoles décident de se lancer dans un métier artisanal?

Choisir un travail concret plutôt qu’une vie de bureau; de nombreux diplômés universitaires se tournent de plus en plus vers les professions manuelles. Source: pixabay – Joenomias (CC)

Ce phénomène a été analysé, en France, par le journaliste Jean-Laurent Cassely via son livre «La révolte des premiers de la classe». Les protagonistes du livre ont en commun d’avoir un parcours scolaire irréprochable: Bac suivi d’une Haute école. Et puis, arrive la désillusion d’un travail qui ne correspond pas aux attentes: manque de sens, pesanteur de la vie de bureau, virtualisation du travail ou faible reconnaissance sociale. La révolte gronde. Elle pousse ces personnes à «retrouver leur bonheur dans le concret» afin d’éviter le bore ou le burn-out; un directeur marketing devient garagiste, une chargée de mission boulangère et un webmaster se lance dans la confection de bougies en cire d’abeille. Au travers de ces témoignages personnels, l’auteur pose la question de la transformation du rapport au travail, aux études et à la hiérarchie sociale dans notre société post-industrielle.

Un phénomène global

Une réflexion que l’on retrouve aussi outre-Atlantique chez l’économiste libertaire David Graeber, inventeur du concept du «bullshit job». Ainsi qu’au travers de la plume de Matthew Crawford, philosophe devenu réparateur de vieilles motos. Il interroge, dans son essai «Eloge du carburateur», notre rapport à l’argent et au travail.

Et vos premiers de classe, de quel métier rêvent-ils?

Pour en savoir plus

Cet article est une contribution d’un invité. Son contenu n’engage que la responsabilité de l’auteur.

× Nous avons bien reçu votre commentaire et vous en remercions. Il a été traité avec succès.

Commentaires

Nombre de caractères restants: 800
captcha

Aucun commentaire n'a encore été publié sur cette page.

Formulez le premier commentaire.