Banque nationale suisse
Le Japon, futur pays du Soleil Couchant?
Etat et société
Développement, croissance et environnement
()
281 Visites
Le Japon, futur pays du Soleil Couchant?
jeudi 19 octobre 2017

Découvrez le 1er billet de notre formateur actuellement au Japon sur la démographie.

Quartier de Harajuku, Tokyo. Un dimanche comme les autres. Source: Dirk Perini

Mon premier étonnement lorsque je suis arrivé au Japon? La foule! Omniprésente dans les rues, restaurants, centres commerciaux; des pendulaires sagement alignés dans les gares. Beaucoup de monde. Partout. Au point que les Japonais ont inventé un métier qui semble n’exister que dans ce pays: le pusher. Il s’agit d’un employé dont le rôle consiste à compacter les voyageurs dans les trains aux heures de pointe et ainsi permettre aux portes du wagon de se refermer. On en vient à se demander si l’expression «serrés comme des sardines» n’est pas née ici?

Pourtant, derrière cette impression se cache une réalité toute autre. En effet, depuis bientôt 10 ans, la population japonaise décroît (-0.2 % en 2014 pour 127.3 millions de résidents). Si cette baisse démographique se poursuit, le pays pourrait perdre plus d’un cinquième de sa population, pour ne compter plus qu’une centaine de millions d’habitants d’ici 2050. Certaines études affirment même que la population pourrait avoir diminué d’un tiers d’ici 2060!

Avant d’inspecter plus en détail les raisons de cette évolution et les solutions possibles, examinons d’un plus près la réalité de l’espace dans lequel vit l’homo japonicus.

Un espace exigu

Rappelons-le, l’archipel nippon est composé d’environ 7000 îles, pour une surface comparable à l’Allemagne (10 fois le territoire helvétique). La majorité de la population se partage quatre îles principales sur un relief particulièrement accidenté. Ce qui a pour effet de provoquer de fortes concentrations de populations dans les zones de plaine et le long des côtes. Ainsi, avec ses 38 millions de personnes, la mégapole de Tokyo regroupe plus du quart de la population et constitue l’espace urbain le plus peuplé au monde. On le voit, avec un relief analogue, la densité de la population est presque deux fois plus importante au Japon qu’en Suisse.

Bienvenue au pays de la vie (presque) éternelle

Comme de nombreux pays industrialisés, le Japon est confronté à un vieillissement particulièrement marqué de sa population:

Si le Japon semble être le pays de cocagne pour y couler de (très) vieux jours, ce phénomène provoque d’épineux problèmes auxquels la Suisse est également confrontée: une population vieillissante implique des dépenses de santé en hausse (maladies, hospitalisations, soins aux personnes âgées). Comme ces dépenses sont en partie prises en charge par l’État, elles ont pour effet de gonfler le déficit public (250% d’endettement public… loin devant la Grèce). Une des solutions proposées est de faire davantage supporter le soin aux personnes âgées par les familles, c’est-à-dire implicitement par les femmes.

La deuxième difficulté porte sur le financement des retraites, un enjeu qui touche également la Suisse. Avec une population qui décline et un nombre de retraités qui augmente, mathématiquement, c’est le nombre de personnes actives (de 15 à 65 ans) qui décroît également. Ce déséquilibre se traduit ainsi: en 2000, le rapport était de 3.6 actifs pour un retraité japonais, ce qui correspond grosso modo à la proportion actuelle en Suisse. Dans 15 ans, on estime que ce taux se situera à 1.5 actif par retraité! Ce déséquilibre pose des problèmes épineux de financement des retraites. En effet, ce sont les actifs qui financent les rentes perçues par leurs aînés. La mesure la plus spectaculaire prise récemment par le gouvernement consiste à porter progressivement l’âge de la retraite de 60 ans aujourd’hui à 65 ans d’ici 2025.

L’avenir du Japon: natalité ou immigration?

Face à ces enjeux massifs, quelles sont les solutions restantes? Le taux de fécondité actuel à 1.46 naissance par femme, analogue à la Suisse et à l’Allemagne, ne permet pas de remplacer les anciennes générations et donne à la pyramide des âges nippone une forme de plus en plus… cylindrique! Les raisons de cette faible natalité sont doubles:

  • les femmes se marient de plus en plus tard
  • le coût lié à l’éducation de leur progéniture n’incite pas les parents à avoir plus d’un enfant.

Le gouvernement tente depuis peu de promouvoir les naissances par un allégement du fardeau des jeunes familles, en facilitant notamment la garde des enfants, mais les effets se font encore attendre.

La deuxième voie de dynamisation de la population pourrait consister à faciliter l’immigration, en ouvrant davantage les frontières. Mais contrairement à la Suisse qui compte pour l’heure 25 % d’étrangers au sein de sa population, le Japon, reste depuis longtemps au-dessous des 2%, avec un solde migratoire à 0. Ici, la nécessité d’ouvrir les frontières se heurte à la volonté du gouvernement de préserver une certaine homogénéité culturelle, reflet de la stabilité sociale. Quelques démarches ont bien été tentées, comme le fait d’accueillir des infirmières philippines, précisément pour s’occuper des aînés japonais. Mais celles-ci se sont heurtées pour la plupart à la barrière linguistique. Sans maîtrise de la langue japonaise, l’intégration est en effet ardue. Certains proposent encore d’ouvrir les portes à des immigrés chinois, qui s’adaptent facilement à la société japonaise.

Quoi qu’il en soit le Japon n’est pas prêt à s’ouvrir brutalement et, s’il le fait, ce sera à petites doses. Pourtant, il semble urgent d’agir.

En résumé
- Japon Suisse
Population mios pers. 127.3 8.4
Surface, km2 378'000 41'000
Espérance de vie moyenne à la naissance 83.8 83.4
Population de +65 ans 26.8% 18.1%
Rapport actifs/retraité 3.6 (2000), 1.5 (2030) 3.5 (2014), 2.3 (2035)
Indice de fécondité, enfant par femme 1.46 1.54
Population étrangère 1.7% 25%
Solde migratoire annuel, pers. +/-0 +75'400

Sources: Données Japon (OCDE); données Suisse (OFS/OCDE). Sauf indication contraire, les données sont de 2016.

Pour en savoir plus

Cet article est une contribution d’un invité. Son contenu n’engage que la responsabilité de l’auteur.

× Nous avons bien reçu votre commentaire et vous en remercions. Il a été traité avec succès.

Commentaires

Nombre de caractères restants: 800
captcha

Aucun commentaire n'a encore été publié sur cette page.

Formulez le premier commentaire.