Banque nationale suisse
Où vivre pour dépenser moins?
Emploi, revenus et conjoncture
Etat et société
Argent, monnaie et finance
Recommandations
()
1036 Visites
Où vivre pour dépenser moins?
mercredi 05 novembre 2014

Le coût de la vie est élevé en Suisse. Celui-ci varie néanmoins de manière significative d’une commune à l’autre. Où faut-il aller s’installer pour dépenser moins? Décryptage.

Source: Le coût de la vie dans les communes suisses, Crédit Suisse

La Suisse est souvent décrite comme un îlot de cherté. Il est néanmoins important de prendre en considération les divergences en matière d’imposition, afin de faire un choix avisé quant à l’élection de sa commune de résidence. En effet, en tant qu’État fédéral, les 26 cantons et les quelques 2'400 communes composant la Suisse disposent de leur propre loi fiscale et imposent de manière très différente leurs habitants (voir la brochure explicative du Département fédéral des finances DFF pour un aperçu général du système fiscal suisse).

Le système fédéraliste fait la force de la Suisse, mais ne rend pas la vie facile au citoyen éclairé. Bilan dresse un comparatif de la charge fiscale des particuliers dans les cantons et les communes de Suisse romande sous forme de portraits et constate que la charge fiscale est généralement plus élevée dans les villes et les centres urbains que dans les petites communes et les cantons ruraux. Bilan note au passage que si Genthod (Genève), Greng (Fribourg), Coinsins et Vaux-sur-Morges (Vaud) figurent parmi les communes les plus attrayantes, «c’est uniquement dû à la présence sur leur territoire de contribuables très fortunés». Vivre aux côtés de contribuables aisés semble donc alléger la charge fiscale communale du citoyen lambda.

Mais il n’y a pas que les impôts qui comptent!

Selon le Crédit Suisse, le «revenu librement disponible» constitue un meilleur critère permettant de juger l’attrait financier d’une commune. En effet, ce dernier est plus global et prend en considération tous les coûts liés au lieu de résidence.

Le «revenu librement disponible», qu’est-ce que c’est?

Il s’agit du montant restant à disposition des ménages pour leur consommation après déduction des prélèvements obligatoires (impôts, charges sociales, primes d'assurance maladie obligatoire) et des frais fixes (loyer, électricité, frais de transport, etc.). Comme le revenu disponible varie selon les ménages, une équipe de chercheurs du Crédit Suisse a élaboré un indicateur pour le revenu librement disponible dans les cantons et les communes suisses («Regional Disposable Income» ou indicateur RDI) en se basant sur le profil de ménages-types.

Pour vous rendre compte de la différence entre le classement du coût de la vie selon le revenu librement disponible et selon l’imposition par commune, vous pouvez consulter deux infographies sur le site de la RTS.

Une constante: la vie est plus chère en ville

Que l’on observe le coût de la vie du point de vue de l’imposition ou du revenu librement disponible, on constatera qu’il est toujours plus coûteux d’habiter en ville. Les loyers y sont plus élevés, ainsi que les prix de l’immobilier. Il en va de même pour les primes d’assurance maladie qui sont supérieures à la moyenne en raison de la concentration des médecins spécialisés (Crédit Suisse, p.20). Ainsi, si l’on veut faire des économies, il vaudrait mieux habiter dans les agglomérations, quitte à devoir supporter des frais supplémentaires liés aux trajets pendulaires, note le communiqué de presse du Crédit Suisse: «Ce phénomène est particulièrement notable dans la région lémanique: même en prenant en compte les frais des déplacements pendulaires, les communes du canton de Fribourg reliées par les transports aux centres de Lausanne, Vevey et Montreux sont financièrement plus attrayantes que les communes voisines du canton de Vaud.»

Comparez votre commune et réalisez des économies substantielles

Une page du site Internet du Crédit Suisse vous permettra d’analyser l'attrait financier de votre lieu de résidence actuel ou futur. La comparaison de votre revenu librement disponible à celui que vous auriez si vous étiez résident d’une autre commune vous permettra d’optimiser votre budget et d’éviter d’éventuelles erreurs de jugement.

Et si pour vous d’autres facteurs ont également de l’importance…

…allez donc faire un tour sur Statatlas, l’atlas statistique interactif de la Suisse, qui vous permettra par exemple de comparer la fréquence des infractions au Code pénal commises ou le nombre de salles de cinéma par commune.

Blogs apparentés:

  • Where-to-be-born index 2013
  • Riches et impôts: a-t-on déclaré le forfait fiscal?

Pour en savoir plus:

Noémie Roten,
Diplômée en économie politique de l’Université de St-Gall.

Cet article est une contribution d’une invitée. Son contenu n’engage que la responsabilité de l’auteur. 

× Nous avons bien reçu votre commentaire et vous en remercions. Il a été traité avec succès.

Commentaires

Nombre de caractères restants: 800
captcha

Aucun commentaire n'a encore été publié sur cette page.

Formulez le premier commentaire.