Banque nationale suisse
Combien vaut une vie humaine?
Les hommes et l’économie
()
186 Visites
Combien vaut une vie humaine?
mardi 26 mars 2013

Les économistes calculent tout, y compris la valeur d’une vie humaine. Qui se chiffre à quelques millions de francs. Avec d’importantes différences selon les estimateurs.

 

Source: New York City Urban Project

Une vie n’a pas de prix. Vraiment? En tout cas, ce n’est pas ce qu’estiment les économistes, ni les assureurs, ni les juges, ni même les grandes organisations étatiques. C’est qu’il faut bien, par exemple, dédommager une famille après un accident.

Aux Etats-Unis, des estimations divergentes

Alors? Aux Etats-Unis, où l’on est le plus transparent sur la question, une vie vaut plus de six millions millions de francs. Avec d’importantes divergences. Quelques exemples :

- 7.9 million pour les Autorités sanitaires (la FDA)

- 6 million pour le Département des Transports

- 9,1 million pour l’Agence de protection de l’environnement

Le calcul intéresse aussi les assurances, entre autres pour décider si un traitement médical vaut l’argent dépensé pour l’assuré. Dans ce cas, elles estiment la valeur d’une année de vie en bonne santé à environ 50'000 francs. Un chiffre bas, ce qui est dans l’intérêt des assurances, qui auront moins à débourser. Quand on passe du côté des patients et des économistes, on arrive à une valeur d’environ 130'000 francs pour une année de vie en bonne santé.

Pourquoi ces différences?

Il est intéressant de noter que cette valeur baisse fortement avec l’âge et qu’elle atteint son maximum à la quarantaine, selon les économistes.  Ce qui est tout à fait normal quand on sait comment cette valeur est calculée : comme le résume Pierre Gobet, professeur à la Haute école de travail social et de la santé — EESP — Lausanne, interrogée sur le sujet par la journaliste Albertine Bourget dans le magazine Hémisphères,  la vie humaine est généralement évaluée en fonction de deux paramètres: l’âge et la capacité de gain de la personne concernée, soit «la somme qu’une personne est théoriquement susceptible de gagner dans la tranche de vie qui lui reste à vivre».

Une valeur politique et sociale

Avec un tel mode de calcul, on comprend sans peine que la valeur d’une vie change aussi selon les pays.  En moyenne internationale, on arrive à un peu plus de 8 millions de francs, selon une étude zurichoise datant de 2006. Avec une valeur en général plus élevée en Europe qu’aux Etats-Unis.

Mais ce n’est pas tout. Sans rentrer dans les détails,  il est également intéressant de noter que cette valeur est aussi politique, comme le prouvent les calculs de l’Agence de protection de l’environnement. Sous l’ère Clinton, la valeur était de 7,8 millions, sous Bush, elle a baissé à 6,9 millions, avant de remonter à 9,1 millions sous Obama!

Cette valeur est également sociale. Dans une étude datant d’une dizaine d’années et qui se basait sur les dédommagements payés par les assurances lors de décès d’ouvriers,  des économistes américains l’on évaluée à 7 millions pour un homme et à 8,5 millions pour une femme! Ce qui aurait tendance à prouver, une fois de plus, que les femmes ont plus de valeur que les hommes.

× Nous avons bien reçu votre commentaire et vous en remercions. Il a été traité avec succès.

Commentaires

Nombre de caractères restants: 800
captcha

Aucun commentaire n'a encore été publié sur cette page.

Formulez le premier commentaire.