Banque nationale suisse
Former pour donner envie de voter
Connaissances financières de base
Etat et société
()
91 Visites
Former pour donner envie de voter
mercredi 27 août 2014

Les Suisses déplorent que la jeune génération ne se rende pas suffisamment aux urnes. Que faire pour encourager les jeunes citoyens à s’intéresser à la politique?

Source: © Photo Fédération Suisse des Parlements des Jeunes

Le taux de participation des jeunes lors de votations reste relativement faible en Suisse. Il semblerait que pour beaucoup de Suisses le sujet soit préoccupant. Comment faire pour que les jeunes prennent davantage part au dialogue intergénérationnel, aux débats politiques et sachent faire entendre leur voix lors de votations?

Abaisser le droit de vote à 16 ans? Rendre le vote obligatoire? Mieux intégrer les médias sociaux en tant qu’outil d’information lors de scrutins? Promouvoir le vote électronique (le «e-voting»)? Beaucoup de pistes de réflexion ont déjà été lancées: la formation politique y aurait aussi son rôle à jouer.

Pour une formation politique plus développée

C’est la rentrée.

Les résultats d’une récente étude mandatée par la banque Julius Baer, qui avait pour but d’identifier les réformes les plus susceptibles d’améliorer le bon fonctionnement du système politique suisse, viennent d’être publiés. En effet, parmi les idées de réformes proposées (voir aussi l’article du Temps à ce sujet), une meilleure instruction civique et politique visant à éveiller l’intérêt des jeunes est celle qui a récolté le plus de soutien. Pour 77% des 1000 personnes interrogées lors de l’enquête d’opinion menée par l’institut gfs.bern, la formation politique doit être améliorée en ce sens.

Cette formation politique, considérée par 70% des sondés comme aussi importante que l’enseignement des mathématiques, devrait se faire dès la 7e année et devrait être abordée de manière neutre.

Source : gfs.bern, Enquête «Reformbausteine Schweizer Politsystem» sur mandat de Julius Baer

Les objets de votations à venir devraient aussi faire l’objet de discussions à l’école. «Mais l’école n’est pas la seule institution qui puisse prendre la responsabilité de la formation politique. Les parents, les partis politiques et les associations sont également sollicités, tout comme les médias», relèvent l’institut gfs.bern et Le Temps.

Mais quels outils sont à disposition des parents et des enseignants pour sensibiliser les jeunes au sujet des votations? Focus sur trois projets qui pourraient donner des idées…

Promotion du vote des jeunes: tour d’horizon de trois projets originaux

⇒ easyvote: ne plus manquer aucun scrutin

easyvote est un projet émanant de la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes (FSPJ) visant à renforcer la participation politique des jeunes. Il s’agit de présenter de manière compréhensible et accrocheuse les objets soumis à votation et de faciliter le processus de pêche à l’information des jeunes citoyens. Pour ce faire, trois supports sont utilisés principalement:

  • La brochure expliquant de manière simple et la plus neutre possible les objets soumis au vote populaire et les élections.
  • Vidéos explicatives en ligne: des vidéos bien illustrées décortiquant chaque objet de votation. Ces vidéos sont virales et bien adaptées aux nouveaux médias sociaux entourant les jeunes.
  • L’alarme-votations: les jeunes (ou les moins jeunes) peuvent activer une alarme pour eux ou leurs amis, afin de ne plus manquer aucun scrutin.

⇒ Institutions 3D: simulez une séance du Grand Conseil grandeur nature

Institutions 3D est un projet-pilote développé depuis 2013 dans le canton de Genève. Il présente aux élèves de l’école obligatoire le rôle et la nature des différents pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) de manière ludique et pédagogique. Dans ce cadre, les élèves ont par exemple la possibilité de simuler une séance ou une audience, et ce dans les locaux mêmes où se déroulent les «vraies» séances et audiences.

⇒ CinéCivic: donner aux jeunes l’envie de voter

CinéCivic est un concours de mini-films organisé pour la deuxième fois cette année par la chancellerie d'Etat de Genève s’adressant aux jeunes de 15 à 25 ans. Ceux-ci sont invités à soumettre des mini-vidéos de maximum 90 secondes qui transmettent l’envie de participer aux votations et aux élections à d’autres jeunes.

Et vous? Quelles sont vos recettes pour donner aux jeunes l’envie de voter?

Blogs apparentés:

  • La sagesse des foules
  • Comment décider collectivement?

Pour en savoir plus:

Pour l’équipe d’iconomix,
Noémie Roten

Noémie Roten
Noémie Roten

Diplômée en économie politique de l’Université de St. Gall ainsi qu'en philosophie et politique publique de la London School of Economics and Political Science.

Thèmes: Politique économique actuelle, économie publique, économie comportementale, économie de l’information


Tous les articles de Noémie Roten »

Tous les articles de l’équipe d’iconomix »
S’abonner au blog

Vous souhaitez être régulièrement informé(e) des nouveaux articles publiés sur le blog? Inscrivez-vous ici.

S’abonner au blog
× Nous avons bien reçu votre commentaire et vous en remercions. Il a été traité avec succès.

Commentaires

Nombre de caractères restants: 800
captcha

Maxence Carron - Débat

N'oubliez pas le louable projet : www.lajeunessedebat.ch qui propose un ensemble de fiches pédagogiques sur le débat politique ainsi qu'un concours de débat au niveau national!

06.09.2014 Réponses