Écouter du Beethoven pour améliorer ses résultats en maths?
Economie comportementale
()
114 Visites
Écouter du Beethoven pour améliorer ses résultats en maths?
jeudi 02 juin 2016

Selon une étude, réviser en musique permettrait d’améliorer ses résultats d’examen.

Source: pexels.com

La période d’examens battant son plein, voici éventuellement une piste pour optimiser sa stratégie de révision. Écouter le bon style de musique en révisant boosterait la concentration et aurait un effet positif sur les résultats d’examens, selon Emma Gray, spécialiste en psychologie de l’éducation au British Cognitive Behaviour Therapy and Counselling.

Une question de tempo…

Le message principal de l’étude est le suivant: écouter de la musique en révisant peut être avantageux, mais il importe de déterminer laquelle.

Pour les maths et la bio, le top c’est «La lettre à Elise» de Beethoven. Ou du Mozart, ou tout autre style de musique dont le tempo ne dépasserait pas les 80 battements par minute (BPM). Visez entre 50 et 80 BPM si possible, histoire de ne pas vous endormir quand même. La musique classique, oui mais pas seulement… l’étude cite également «We Can't Stop» de Miley Cyrus et «Mirrors» de Justin Timberlake. Ces musiques stimuleraient l’hémisphère gauche du cerveau, utile pour traiter les informations factuelles et résoudre les problèmes, compétences-clé dans l’étude des sciences. Elles auraient un effet calmant sur l’esprit et aideraient les étudiants à se concentrer sur de plus longues périodes, ainsi qu’à retenir plus d’informations. L’étude avance même que cela augmenterait la note de l’examen de maths de 12% en moyenne!

Pour les créatifs, ce serait plutôt les Rolling Stones. Les étudiants en art (et les artistes en général) solliciteraient plutôt l’hémisphère droit du cerveau d’où sont issues les pensées originales et créatives. Un bon vieux morceau de rock, comme «(I can’t  get no) satisfaction» ou de la pop comme «Firework» de Katy Perry qui battent à un tempo d’environ 145 BPM vous placeraient dans un état d’exaltation stimulant la créativité.

Il nous reste encore à aborder le cas des étudiants en sciences humaines, dont les économistes. Si on considère que ces branches sont à mi-chemin entre les maths et les branches créatives, on peut déduire que le beat idéal se situe quelque part entre 80 et 145 BPM. La rédaction de Watson propose par exemple la playlist suivante pour accompagner ses révisions en sciences humaines:

<iframe src="https://www.youtube.com/embed/zzCGfg5rHAE?list=PLPscypCdlxMbbBszm0rufETKJ-3hx8DGF" frameborder="0" height="245" width="435"></iframe>

Source:Watson

…et de volume

Il est toutefois déconseillé d’écouter la musique à plein pot en révisant. En effet, si la musique est trop forte, elle peut distraire. L’objectif étant que la musique se place en arrière-plan afin de soutenir la concentration.

L’effet Mozart

L’intérêt des chercheurs pour les effets de la musique sur le corps et l’esprit n’est pas nouveau. En 1993 déjà, Rauscher et al ont voulu tester l’effet de la «Sonate pour deux pianos (K448)» de Mozart sur leurs étudiants. Apparemment, les scores de QI spatial médians des sujets étaient de respectivement 8 et 9 points supérieurs après l’écoute de la sonate qu’après avoir écouté des instructions de relaxation ou après une période de silence. L’effet observé était néanmoins de nature temporaire, puisqu’il ne durait pas plus de 10 à 15 minutes. Le nombre de participants à l’étude était insignifiant, et les résultats n’ont pas pu être reproduits, mais l’intérêt y était.
Les résultats de l’étude d’Emma Gray semblent plus plausibles, mais ils restent tout de même à prendre avec des pincettes.

Deux bémols

  1. Les choix musicaux sont souvent liés à l'origine sociale: si vous venez d’un milieu social plus aisé vous aurez donc plus de chance de réussir en maths et d’écouter du Mozart que si vous êtes issu d’un milieu plus défavorisé. Il parait plausible que ce soit plutôt l’origine qui fasse la différence en ce qui concerne les résultats d’examens et non l’écoute intensive de Mozart.
  2. L’étude du Dr Gray a été mandatée et financée par Spotify qui est un prestataire de service de streaming musical. Spotify s’est d’ailleurs fait un plaisir de vous compiler quelques playlists adaptées au type de révision.

La musique a-t-elle vraiment un effet sur les résultats scolaires? Faites le test en vous aidant de quelques playlists classées par style et libres d’accès.

Pour en savoir plus:

Noémie Roten,
Diplômée en économie politique de l’Université de St-Gall.

Cet article est une contribution d’une invitée. Son contenu n’engage que la responsabilité de l’auteur.

Diplômée en économie politique de l’Université de St. Gall ainsi qu'en philosophie et politique publique de la London School of Economics and Political Science.
Thèmes: Politique économique actuelle, économie publique, économie comportementale, économie de l’information


Tous les articles de:
»

Tous les articles de l’équipe du blog d’iconomix »
Blogs apparentés
× Nous avons bien reçu votre commentaire et vous en remercions. Il a été traité avec succès.

Commentaires

Es tut uns leid, kommentiert wurde deaktiviert

Aucun commentaire n'a encore été publié sur cette page.

Formulez le premier commentaire.