Les paris sportifs et la corruption dans le tennis
Argent, monnaie et finance
Sport et économie
()
116 Visites
Les paris sportifs et la corruption dans le tennis
Tuesday 09 February 2016

Comment l'analyse des paris sportifs permet de débusquer les tricheurs?

Source: Pixabay - Domgaq0

Après les récentes affaires de corruptions à la FIFA et du dopage organisé dans l’athlétisme, voici venu le tour du tennis. Selon le site d’information BuzzFeed et la BBC, 16 joueurs sont soupçonnés d’avoir truqué des matchs au plus haut niveau du tennis mondial. Dans leur rapport «The Tennis Racket», les enquêteurs exposent de nombreux faits: des milliards d’euros de paris suspicieux, l’implication de joueurs du top de l’ATP, des regroupements de parieurs en Sicile et en Russie,…. Le rapport porte également de lourdes accusations contre l’ATP, notamment celle d’avoir «sciemment ignoré des informations concernant des matchs truqués».

Comment ces joueurs ont-ils été identifiés?

En observant la différence entre la cote déterminée par le bookmaker avant l’ouverture des paris et celle juste avant le début du match. Comme chaque cote est inversement reliée à la probabilité du pari, les enquêteurs ont ainsi pu calculer l’évolution de la probabilité de victoire d’un joueur dictée par le marché. Tout mouvement de cette probabilité de plus de 10 points de pourcentage a été considéré comme suspicieux. Autrement dit, lorsque la cote initiale sous-entend une probabilité de victoire de 65% et que celle-ci diminue à 50% avant le début du match, l’alerte est donnée.

Sur les plateformes de type «betting exchange», les parieurs placent des paris les uns contre les autres pour un certain prix (la cote pour laquelle ils sont prêts à parier). Un large volume de paris contre un joueur peut ainsi modifier la cote du marché. Les joueurs identifiés par l’enquête de BuzzFeed et de la BBC sont ceux pour lesquels une telle différence a été observée à au moins 10 reprises.

La prudence est néanmoins de mise, car la seule analyse des paris n’est pas en soi une preuve suffisante pour accuser ces joueurs de tricherie. Certains parieurs peuvent, par exemple, disposer d’une information privilégiée inconnue du bookmaker (blessure, maladie, etc.), qui peut être ajustée ou non par celui-ci avant le début du match. De plus, un joueur peut perdre un match pour toutes sortes de raisons (manque de chance, fatigue, blessure, etc.) qui ne sont pas de la manipulation. Néanmoins, il est peu probable que ce genre d’expérience se répète. L’analyse des données de paris signale donc la possibilité d’une manipulation de match, mais ne constitue pas à elle seule une preuve formelle et doit être complétée par des preuves de transactions bancaires, comptes des parieurs, conversations téléphoniques, etc.

Le cas Davydenko – Argüello

Le match disputé entre Nikolay Davydenko (ATP 4) et Martin Vassallo Argüello (ATP 87) en 2007 lors du tournoi de Sopot offre un exemple très parlant de match suspect. A première vue, le match semble déséquilibré et le Russe ne devrait faire qu’une bouchée de l’Argentin. C’est d’ailleurs ce que reflète la cote le matin du match (1.20, soit une probabilité implicite de victoire de plus de 80% pour Davydenko). Cependant, avant même le début de la rencontre, cette même probabilité n’était plus que de 41%:

Source: BuzzFeed. The Tennis Racket. (17.01.2016)

Que s’est-il passé? Des centaines de milliers d’euros en faveur d’une victoire de l’Argentin ont inondé le marché. Les choses deviennent alors encore plus étranges au cours du match: alors que Davydenko prend l’avantage dans le premier set (2-1), la plateforme Betfair (un site de paris réputé) enregistre un pari fortement en faveur d’une victoire d’Argüello (cote de 1/7 pour une victoire de l’Argentin, soit une probabilité de victoire de presque 90%). Selon Mark Phillips, l’un des spécialistes des paris dans le tennis, la cote à ce moment-là aurait dû être de 5/1 (probabilité de victoire d’Argüello de 17%)! Même après avoir remporté le premier set et réussi le break dans le second, le Russe continue à être considéré comme le perdant probable par les marchés.

Au total, près de 4.7 millions d’euros ont été misés sur ce match, soit plus de 10 fois le volume moyen observé pour un tournoi similaire. Alors que tous les indicateurs étaient au vert pour une victoire de Davydenko, un grand nombre de parieurs semblent pourtant persuadés que celui-ci perdra le match: que savaient-ils de plus que les bookmakers ignoraient? Le match prit alors une tournure dramatique: Argüello remporta la deuxième manche et, après trois jeux du set ultime, Davydenko déclara forfait en raison de blessure. Pour la première fois de son histoire, la plateforme Betfair a suspendu tous les paris placés sur ce match, car selon elle «le marché n’était à l’évidence pas équitable». Le premier scandale majeur de match truqué affola alors le monde du tennis. L’ATP mena l’enquête en réponse à ce scandale et arriva à la conclusion qu’il n’y avait «aucun preuve d’une violation des règles de la part d’Argüello ou de Davydenko, ou de quelqu’un d’autre associé au match à Sopot» (le rapport est disponible ici).

Et maintenant?

Suite à ce scandale, une institution dédiée à combattre la corruption dans le tennis a été mise sur pied: la Tennis Integrity Unit (TIU). Dans les faits, il est difficile de savoir son efficacité étant donné la discrétion nécessairement associée à chaque enquête (présomption d’innocence, découverte des méthodes des tricheurs, etc.). Le TIU a cependant annoncé le 27 janvier dernier qu’un audit indépendant allait être conduit sur sa performance.

Finalement, quelles sont les raisons qui poussent ces athlètes à tricher? Comment endiguer ce phénomène? A découvrir dans un prochain blog…

Blogs apparentés:

Pour en savoir plus:

Maude Lavanchy,
Doctorante en sciences économiques et assistante à l’Université de Lausanne.

Cet article est une contribution d’une invitée. Son contenu n’engage que la responsabilité de l’auteur.

× Nous avons bien reçu votre commentaire et vous en remercions. Il a été traité avec succès.

Commentaires

Aucun commentaire n'a encore été publié sur cette page.

Formulez le premier commentaire.